Abdallah Badis

Comédien - Metteur en scène - Cinéaste

jeudi 30 octobre 2008

Hôtel des ouvriers

Pays de l'Orne

Abdallah Badis pose sa caméra à Homécourt.
Dans la progression du tournage de son film, Le Chemin noir, le réalisateur Abdallah Badis a choisi le décor naturel de l'hôtel des Ouvriers pour une scène homécourtoise.



Depuis la mort de la sidérurgie, de nombreuses pages d'Histoire se sont écrites sur cette période où les immenses flammes que crachaient les usines illuminaient tout le bassin ferrifère. Pourtant, en réalisant "le Chemin noir", Abdallah Badis tente de revenir sur un autre aspect des années du plein emploi. Celui où des dizaines de milliers de personnes se sont déracinées en quittant leur pays natal pour l'eldorado lorrain. L'arrivée en masse des immigrés et notamment ceux venus d'Algérie comme son père. Un scénario original qui retrace en quelque sorte le parcours de ce dernier, parti du bled au tout début des années cinquante avec femmes et enfants.
Un long métrage.
Fiction ou documentaire? « Une véritable histoire où se mèle un peu de fiction", explique le réalisateur qui joue également le rôle principal (...)
Repérages ,
les longs moments de repérages ont naturellement conduit l'équipe de tournage à s'attarder sur l'ancien foyer Sonacotra qui a hébergé de nombreux immigrés venus d'Afrique du Nord dans les années soixante;
sur l'hôtel des Ouvriers, l'un des autres symboles de cette période et de l'usine d'Homécourt ainsi que sur l'avenue de la République et la gare où ont transité bon nombre de ces exilés (...)

http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/170713

Aucun commentaire:

Publier un commentaire